🗳 Élections départementales et régionales : les propositions de la fédération des parents d'élèves Fcpe49.

Lettre ouverte de la FCPE (49) aux candidat(e)s qui se présentent aux élections départementales et régionales.

A l'occasion des élections des 20 et 27 juin prochains pour renouveler le Conseil départemental de Maine-et-Loire et le Conseil régional des Pays de la Loire, la fédération des parents d'élèves FCPE (49) interpelle les futur(e)s élu(e)s dans ces collectivités qui gèrent les collèges et les lycées, depuis les lois de décentralisation.

Restauration scolaire, santé des élèves, décrochage, sortie de crise COVID, accès au service public d'éducation dans tous les territoires... les parents d'élèves de la FCPE se font également force de propositions et déclinent des mesures pour repenser le monde d'après !

  • La restauration scolaire

Les parents de la FCPE rappellent que la "cantine" est un enjeu social et éducatif important pour les élèves et leurs familles.

Face aux difficultés économiques et aux inégalités qui se sont creusées dans le sillage de la COVID-19, les futurs élus départementaux et régionaux sont invités à repenser le service de restauration scolaire dans les collèges et les lycées, en tenant compte des attentes de ses usagers.

La fédération des parents d'élèves estime que le moment est venu pour rendre ce service plus juste, équitable et solidaire.

La FCPE (49) réclame l'instauration d'un système de tarification unique dans tous les collèges du département, ainsi que dans tous les lycées.

Elle demande la mise en place d'une tarification sociale et solidaire, afin de calculer la contribution des familles et leur taux d'effort en fonction de leurs ressources.

Pour cela, les parents demandent que la facturation soit basée sur le quotient familial (CAF), à l'image de ce qui est pratiqué dans de nombreuses communes pour les repas des enfants à l'école - exemple à Angers, avec la Société publique locale Papillote et Compagnie.

La FCPE considère que cette mesure permettrait d'aider notamment les familles aux revenus modestes, celles dont les quotients sont les plus faibles.

La fédération souhaite également que la tarification soit dégressive pour les familles qui ont plusieurs enfants scolarisés.

Elle entend également demander aux élus de faciliter les paiements en facturant au mois, et non au trimestre, et de simplifier les démarches en généralisant le prélèvement bancaire.

Enfin, la FCPE défend un modèle éco-responsable sur la question des achats pour aider les producteurs locaux. Elle attend du département et de la région des actes forts pour développer une restauration scolaire qui fera une large place aux approvisionnements locaux et proposer davantage de produits bio dans les assiettes des élèves.

  • Environnement

Rénovation énergétique du bâti ancien, pour les collèges et lycées, labélisation « développement durable » de ces établissements.

  • Bien ĂŞtre, santĂ© des Ă©lèves

Augmenter les moyens de prévention, de détection et de prise en charge psychologique des élèves et adolescents à la rentrée 2021 en s’appuyant sur une vaste étude médico-sociale à conduire auprès des élèves et de leurs familles pour évaluer les conséquences des confinements et prévenir les risques psycho-sociaux.

Renforcer les services de santé (médecins, infirmières, psychologues, etc…) dans les collèges et lycées.

Plus de places en internat : un véritable plan pour développer une offre qualitative d’hébergement des élèves, à visée éducative et sociale, au lycée mais aussi au collège.

  • LycĂ©es et collèges 2.0 

Evaluer les besoins en matériel et formation des élèves, avec les enseignants et les parents. Augmenter les dotations aux établissements pour accompagner cette révolution numérique.

  • Accès au service public d’éducation dans tous les territoires

Programmer les travaux pour une ouverture sans délai du collège public à Beaupréau

  • Revoir la carte scolaire dans le dĂ©partement

Avec les regroupements de communes, des situations aberrantes sont observées et se multiplient (comme dans les Mauges) : un principe doit guider cette réorganisation : faciliter l’accès à l'école publique la plus proche du lieu de résidence des parents

  • Enseignement professionnel et agricole

Campagne pour revaloriser ces filières et aider les familles (transport, hébergement, équipement professionnel, stages, accompagnement psycho-social : les élèves de l’enseignement professionnel sont les grands oubliés de la crise sanitaire).

  • Mise en place d’une plateforme collaborative pour la recherche de stage pour les Ă©lèves des collèges (en 3ème) en lien avec les parents d’élèves, les Ă©tablissements et les bassins d’activitĂ©
  • Repenser la relation avec les familles

Organisation des « Assises des parents d’élèves » à l’échelle des Pays de la Loire

  • Suppression des subventions aux Ă©tablissements privĂ©s hors contrat avec l’Etat (aides publiques en dehors des compĂ©tences des dĂ©partements et rĂ©gion)

Repenser "le monde d'après", c'est une nécessité... pas une formule incantatoire !

Cela se joue aussi à l’école, dans les collèges et les lycées. C'est du concret et cela concerne la vie quotidienne des familles.

Les adhérents de la FCPE (49) attendent donc avec le plus vif intérêt les réponses et propositions des candidats à ce sujet.