Congrès de Grenoble

Le week-end du 8, 9 et 10 juin s'est tenu le 73eme congrès national de la FCPE..
C'est l'occasion chaque année à l'ensemble des Conseils Départementaux de métropole et des DROM de se réunir pour travailler ensemble le temps d'un week-end .

L'accueil très chaleureux du maire nous rappelle le choix politique de cette ville tournée vers l'écologie.. (véritables voix cyclables, peu de publicités sur le domaine publique, 55% de bio dans chaque assiette d'élèves scolarisés).

Les discours d'introduction (Rectrice, Mr Le Maire, Présidents de la FCPE) placent la fédération comme nécessaire acteur du débat publique mais aussi comme véritable institution d'accueil des parents de tous les horizons, de tous les pays. On peut regretter la non présence de l'éducation nationale avec laquelle, malgré des divergences, a toujours voulu et souhaité dialoguer.

72 bénévoles pour accueillir plus de 400 congressistes. Encore une fois, contrat rempli pour l'équipe de bénévoles.

La présence du Burkina Faso, de l'Italie et plus tard du Sénégal, donne à ce congrès une envergure internationale tout en évoquant la volonté de construire une "internationale des parents d'élèves" car l'école se trouve toujours face par le non accueil des réfugiés, des écoles fermés à cause du terrorisme (Burkina Faso), de la poussée de groupements privés promettant une éducation idéale.

La table ronde autour de la violence scolaire proposé par le conseil scientifique de la FCPE (représenté par Marie Vaillé) avec la présence de Héloise Moreau (sec gen UNL), Irène Pereira (sociologue), JM Huart (DG de l’enseignement scolaire) et Philippe Mérieux (chercheur en sciences) énonce une série de violences "connues" mais de rappeler que des classes surchargées sont aussi source de violences scolaires..

Philippe Meirieu, chercheur essayiste reconnu, ovationné, donne quelques clés sur les intérêts que les institutions auraient à créer des écoles de 150 élèves maximum et exhorter les futurs citoyens à "partager l'inépuisable (le savoir) et arrêter de consommer/dilapider l'épuisable (les ressources)"

Après midi consacré aux travaux de groupes

La gratuité à l'école, l'inclusion, la mixité, les stéréotypes, l'environnement, la bienveillance et le militantisme furent les thématiques proposés aux travaux d'après midi dont les conclusions seront repris pour la feuille de route de Rodrigo et Carla lors de leurs discours d'envoi..

Deuxième jour... focus sur les conseils départemantaux

Le conseil national se renouvelle et chaque futur candidat passe devant la tribune pour exposer SON projet pour la FCPE, celui porteur d'envies, de perspectives et contribuer à porter les valeurs dans chaque conseil local (CL) de France.

L'après-midi est consacré aux dialogues de chaque CDPE avec des propositions pour une meilleure fédération qui réponds aux besoins pour une meilleure mutualisation des travaux générés par chaque département (transition écologique, kits scolaires, outils de comm., innovations, légitimation des parents dans les institutions, partenariats, and so on..) suivi d'un appel vis à vis du national pour toujours plus de solidarité.

Plusieurs délégations rappellent les "attaques" dont certain(e)s sont les sujets pour des actions ciblés nécessitant une protection juridique national pour permettre de défendre les acteurs de terrain.

Le soirée est l'occasion d'un moment convivial offert par l'équipe accueillante.

Troisième jour.. l'envoi.

Promulgation des nouveaux entrants qui représenteront au niveau national l'ensemble des conseils départementaux/régionaux.

L'international des parents d'élèves (regroupement de plusieurs pays avec la présence du Sénégal, Italie, Burkina Faso lors du congrès) se structurent avec la nomination de représentants pour porter la parole des parents dans les instances internationales.

Les votes des rapports (activités, financiers, ..) rapportent un suffrage sans précédent avec 64% et 67% respectivement POUR induisant un quitus pour l'équipe en place.

Rodrigos et Carla dans leurs discours de clôture listent les chantiers et projections sur lesquelles ils s'engagent recueillant une ovation de l'assemblée.

Rendez-vous pris à Angers l'année prochaine..

 

Votre bureau du Maine et Loire